Fondation Impala Avenir

Impala Avenir s’engage auprès des associations françaises de solidarité internationale collaborant avec des associations locales. Impala finance des projets durables en partenariat avec d’autres bailleurs dans le cadre de micro projets.
Organisme éligible :

Association française de Solidarité Internationale

Association existant depuis + de 2 ans.

Appel à projets permanent.

Pour plus d’infos

Le projet :

  • Le projet doit être mené en Afrique francophone ou à Haïti
  • Le projet doit avoir un impact durable sur les conditions de vie des populations
  • Le projet doit être réalisé en partenariat étroit avec une association locale
  • Le projet doit comporter des activités génératrices de revenus
  • Le projet doit concerner exclusivement l’éducation, la formation professionnelle ou le développement de micro activités. Toute autre projet déposé dans un autre domaine ne sera pas étudié.

Impala Avenir ne finance pas des dépenses d’exploitation

Financements :

  • entre 2 000 € et 10 000 € par projet
  • jusqu’à 50% du budget total (valorisations comprises)
  • le budget global du projet doit être inférieur à 50 000 €
  • Impala Avenir finance les phases de démarrage des projets

Modalités de dépôt de projet :

Déposez votre dossier en suivant les modalités de l’Agence des Micro Projets (même si vous ne souhaitez pas déposer un projet à l’Agence des Micro Projets). Dans l’étape concernant le budget de votre projet, remplissez la ligne correspondant à Impala Avenir.

Puis envoyez un mail à Impala Avenir (contact@impalaavenir.com ) pour prévenir du dépôt de dossier

Impala Avenir instruit de manière indépendante les dossiers déposés sur le site de l’AMP.

Calendrier d’instruction :

Un mois après le dépôt du dossier, une présélection est établie. Les porteurs de projets qui auront été présélectionnés sont alors contactés pour un entretien avec la personne qui a instruit le dossier.

Deux mois environ après le dépôt des projets, le conseil d’administration d’Impala Avenir se réunit pour décider quels projets seront dotés. Les porteurs de projet sont informés de la décision finale au plus tard deux mois et demi après la fin de la session de dépôt sur le site de l’AMP.

En savoir plus sur : Site Internet

Fondation Cassiopée

La fondation Cassiopée a pour but de contribuer :

  • En France : à l’insertion sociale et à la lutte contre toute forme d’exclusion.
  • À l’étranger : à l’aide au développement et à la consolidation des sociétés locales.
  • En France et à l’étranger : à fédérer les initiatives dans ces deux domaines.

Proposer un projet :

Afin de pouvoir présenter un dossier de projet au conseil d’administration, un certain nombre de pré-requis sont demandés :

  • Faire connaissance d’un des dirigeants de l’institution ou de l’association.
  • Permettre à Cassiopée de disposer d’une capacité de contrôle et d’initiative.
  • Disposer d’un historique crédible ou avoir un plan de réalisation crédible avec des résultats probants chiffrés, d’un reporting valable et régulier, ainsi qu’un échange d’informations transparent suite à nos demandes.
  • Recevoir des projets d’investissement et non de fonctionnement, d’impact collectif et non individuel.

Critères de sélection :

Les 5 critères de sélection du bénéficiaire, Association ou Institution, à vérifier par le conseil sont les suivants :

  • Soutenir des actions qui ont pour bénéficiaires les plus démunis financièrement comme en terme de lien social, d’accès à la santé, à l’éducation ou au travail.
  • Contribuer à mettre debout des personnes pour qu’ils gagnent en autonomie, confiance et responsabilité.
  • Economie de moyens : être efficace, mais aussi durable ; avoir un impact collectif (veiller à la transmission et à la pérennité locale).
  • S’assurer de la motivation des bénéficiaires, notamment par leur participation aux actions, que ce soit en argent ou en fourniture de biens ou de services.
  • Avoir un effet multiplicateur : essaimage, effet de levier, fécondités.

Présentation d’un dossier de financement :

  • Téléchargez le document excel de présentation de votre association association
  • Téléchargez le document excel de présentation de votre projet projet
  • Remplissez les deux documents
  • Envoyez les à contact@fondationcassiopee.org

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site de la fondation

Innovation sur l’accès à l’énergie renouvelable hors réseau

Présentation :

Le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire et l’ADEME ont lancé un Appel à projets sur les « Solutions innovantes d’accès à l’énergie renouvelable pour les populations hors réseau », à l’occasion d’un Séminaire International sur l’accès à l’énergie hors réseau, organisé le 12 juillet dans le cadre de l’initiative Mission Innovation.

Objectif :

L’objectif de cet appel à projets est de soutenir l’émergence et le lancement de projets d’accès à l’énergie portés par des entreprises, ONG et/ou collectivités françaises en coopération avec des acteurs locaux. Les projets devront présenter un caractère innovant soit du point de vue des technologies mises en œuvre (production d’énergie, stockage, technologies d’usage de l’énergie) soit d’un point de vue organisationnel (dispositifs de maintenance, mécanismes de financement et de paiement…).
Pour chaque projet, le coordinateur du projet, bénéficiaire de l’aide devra être de droit français. Les autres partenaires des projets, éventuellement sous-traitants, pourront être localisés dans un pays tiers.

Les projets devront être menés dans un pays / zone géographique plus particulièrement concerné par le problème de l’accès à l’énergie

Financement :

Les projets sélectionnés pourront recevoir une aide de 300 k€ maximum déterminée en application du système d’aide de l’ADEME.
La date limite de candidature est fixée au 30 octobre 2017.

Pour en savoir plus :

Le lien vers la plateforme de dépôt des projets : http://accesalenergie.ademe.fr/

Le lien vers le communiqué de presse : http://presse.ademe.fr/2017/07/acces-a-lenergie-hors-reseau-soutien-de-la-france-aux-solutions-innovantes.html

Pour toute question : http://accesalenergie.ademe.fr/contact

Retour sur le festival « Familles en herbe »

« Familles en herbe » est un festival de rue, organisé par le Centre Culturel et Social Rotterdam en partenariat avec la Mairie du quartier du conseil des XV.
Il s’est déroulé cette année du 07 au 13 juillet 2017 dans la cour de l’école élémentaire du Conseil des XV à Strasbourg.

Ce festival est un moment récréatif pour les enfants après une année scolaire chargée, mais également un temps de rencontre et d’échange entre les familles du quartier.

De nombreuses associations ont proposé diverses animations pédagogiques et ludiques telles que : des spectacles d’acrobaties, des ateliers de sensibilisation au recyclage des déchets, des ateliers d’initiation au hip-hop, des ateliers scientifiques de création de produits ménagers….

Le collectif HUMANIS a également participé à cet évènement en proposant des animations ludiques de sensibilisation aux droits humains (Pacha Mama) et à l’environnement (le jeu de l’oie de l’eau).

Pacha Mama est un jeu qui mélange activités physiques et intellectuelles. Il développe l’esprit de créativité tout en sensibilisant les enfants aux 5 droits fondamentaux qui permettent de vivre dignement à savoir : éducation, santé, travail, logement, alimentation.

Tandis que le jeu de l’oie de l’eau invite les participants à la réflexion sur la problématique de l’accès à l’eau potable dans le monde et son importance afin d’éviter le gaspillage.

Les animations ont suscité enthousiasme et intérêt chez les enfants. Cependant, Les enfants n’étaient pas très nombreux en raison des conditions climatiques trop menaçantes qui ont d’ailleurs été à l’origine de l’annulation des journées du 10 et 12 juillet 2017.

La Fête des Possibles

Présentation

Le projet de société juste et durable auquel une grande majorité des citoyens aspire s’écrit jour après jour depuis des dizaines d’années. Des milliers d’initiatives concrètes se développent sur nos territoires et constituent de nouvelles habitudes de vie, de nouveaux modes de consommation et de production.

La Fête des possibles, ce sont 13 journées avec une journée phare le 23 septembre où vous êtes invités à découvrir les initiatives citoyennes pour le monde de demain près de chez vous.

Il est tout à fait possible de vivre mieux grâce à des solutions concrètes et durables en ce qui concerne l’alimentation, les déchets, l’argent, l’énergie, la culture…

Plus de 2000 rendez-vous sont attendus aux quatre coins de la France et de la Belgique pour rendre visibles les milliers d’initiatives locales qui embellissent la société et construisent un avenir plus durable et solidaire.

Tous les acteurs qui agissent localement ou nationalement pour rendre le monde meilleur et qui souhaitent partager leur savoir-faire le temps d’une journée sont invités à créer un événement et l’inscrire sur le site pour le faire connaître. Tous les formats d’évènements sont possibles : ateliers participatifs, balades urbaines, repas partagé, rassemblement public…

Les événements seront ajoutés sur la carte au fur et mesure, n’hésitez pas à revenir sur le site internet de la Fête des Possibles pour savoir ce qui se passe dans votre ville.

Vous pouvez inscrire votre rencontre sur le site et suivre l’actualité de la Fête des possibles sur Facebook et Twitter @fetedespossibles avec le hashtag #cestpossible !

cestpossible

Rendez-vous du 18 au 30 septembre dans toute la France et en Belgique pour fêter et découvrir les initiatives durables et solidaires… et agir !

Pour information : Voici le lien vers une vidéo sur la Fête des possibles.

CDC Développement solidaire soutient vos projets

Conditions de sélection des projets

Pour assurer une utilisation optimale des fonds, le comité des projets a défini des critères de sélection à respecter pour recevoir un soutien financier. Les conditions d’éligibilité des associations et des projets sont les suivantes :

  • L’opérateur doit être une ONG française ayant au moins trois ans d’activités.
  • L’opérateur doit assurer un autofinancement de son projet à hauteur de 15 %.
  • La subvention doit être affectée à un projet défini.
  • Les projets, de petite ou moyenne dimension, doivent être adaptés aux conditions de développement local (analyse de besoins spécifiques en fonction du climat, du contexte politique, économique et social ; utilisation de matériaux et/ou du savoir-faire local, …)
  • Les habitants doivent être parties prenantes à la réalisation du projet (don de terrain, participation financière ou technique, responsable local…)
  • Au terme du projet, sa pérennité doit être assurée par la communauté concernée.

Déposer un dossier

La procédure de sélection

La période de dépôt des dossiers s’achève chaque année au 15 novembre. Les membres du comité des projets examinent les dossiers et se réunissent pour arrêter la sélection des projets financés dans l’année. Celle-ci doit ensuite être confirmée par le conseil d’administration.

Les modalités de financement

Le montant maximum de la contribution de CDC Développement solidaire est fixé à
20 000 €. L’opérateur doit assurer un autofinancement de son projet à hauteur de 15% et le solde doit être pris en charge dans le cadre d’un partenariat diversifié.
Les dépenses de fonctionnement ordinaires et les projets ponctuels (voyages, évènements, concerts, …) ne peuvent pas être financés par CDC Développement solidaire.

Une convention de partenariat précise les modalités de versement du soutien financier qui sont généralement :

  • 50 % au démarrage du projet,
  • 40 % à la réception du rapport intermédiaire enrichi d’éléments significatifs permettant de vérifier l’avancement du projet (factures, photos, témoignages, articles,…),
  • 10 % à la réception des indicateurs de suivi, communiqués 6 mois après la fin du projet, concrétisé par la remise du rapport final.

Le dossier de présentation du projet à envoyer

Le dossier de présentation d’un projet doit être composé des documents suivants :

  • Fiche de synthèse sur le projet,
  • Fiche signalétique sur l’association,
  • Statuts de l’association, déclaration en préfecture / mention au Journal officiel ainsi que toute modification apportée aux statuts,
  • Rapport moral et financier des 2 années écoulées,
  • Descriptif complet du contexte (lieu, situation politique, économique et sociale),
  • Expérience du responsable du projet sur le terrain,
  • Objectifs et impacts attendus,
  • Budget et plan de financement prévisionnels du projet (joindre tous devis, estimations, plans…),
  • Programme et échéancier de la réalisation,
  • Liste des partenaires sollicités et copie de leurs engagements,
  • Indicateurs de performance pour l’évaluation de la réussite du projet (à partir de la situation actuelle).

Le dossier complet doit être envoyé par email à la déléguée générale de l’association à l’adresse suivante : christine.akoka@caissedesdepots.fr.

Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez joindre la déléguée générale Christine AKOKA au 01 58 50 41 75.

Sources et informations sur le site de CDC Développement solidaire.

Eau durable et énergie – Édition 2017

Concevoir des systèmes durables liés au petit cycle de l’eau énergétiquement efficaces et à moindre empreinte environnementale, telle est l’ambition de la nouvelle édition de l’appel à projets lancé par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse, l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie et de la Région Grand Est.

CONTEXTE ET OBJECTIFS

L’interdépendance des secteurs de l’eau et de l’énergie n’est plus à démontrer et doit désormais inviter à une gestion conjointe de ces deux ressources. L’Agence de l’eau Rhin-Meuse, l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie et la Région Grand Est ont souhaité s’associer à nouveau pour lancer un appel à projets permettant d’impulser une meilleure prise en compte des enjeux de développement durable dans les installations liées à l’eau.

L’objectif de l’appel à projets est d’encourager l’émergence d’initiatives exemplaires et reproductibles conjugant les enjeux de l’eau et de l’énergie.

A QUI S’ADRESSE L’APPEL À PROJETS ?

L’appel à projets s’adresse à toute personne morale de droit privé ou de droit public du territoire du bassin Rhin-Meuse correspondant à :

  • une collectivité territoriale (ou son délégataire),
  • une entreprise industrielle, artisanale ou agricole,
  • une association,
  • une coopérative, un négoce, un organisme de recherche ou une chambre consulaire.

QUELS PROJETS SONT SOUTENUS ?

Les projets assortis de solutions non conventionnelles justifiant d’une bonne maîtrise de l’énergie et intégrant les enjeux du développement durable dans les domaines suivants :

  • l’assainissement des eaux usées
  • l’optimisation des eaux de process
  • l’approvisionnement en eau potable
  • la préservation des ressources en eau

Les projets proposés pourront répondre à l’un des 5 grands objectifs suivants :

  • réduction des consommations énergétiques
  • développement des énergies renouvelables
  • développement de la récupération d’énergie sur eaux usées
  • développement des pratiques moins émissives en gaz à effet de serre
  • promotion de pratiques bénéfiques pour la ressource en eau en exploitant les finalités énergétiques.

QUELLES SONT LES AIDES DE L’AGENCE DE L’EAU ?

Les dépenses d’investissements éligibles sont soutenues financièrement en phase 2, dans la limite des crédits disponibles :

  • sous la forme d’une subvention de 80% maximum pour les porteurs de projets non concernés par la réglementation communautaire des aides d’État ;
  • dans le cadre des dispositifs en vigueur en application de la réglementation communautaire des aides d’État pour les porteurs de projet concernés.

Il n’est pas fixé de montant d’aide maximale pour un projet.

Parallèlement, les projets ou parties de projets identifiés par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie et de la Région Grand Est comme éligibles à leurs propres dispositifs d’aide (dispositif Climaxion) peuvent faire l’objet d’une aide complémentaire de leur part.

A noter : Les études nécessaires à la définition du préprojet en phase 1 et du projet définitif de candidature en phase 2 sont éligibles aux aides de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse.

Documents nécessaires, calendrier et contacts sur le site de cet appel à projets.

Grandir en cultures

Ouvrir les enfants à la diversité du monde

Les sociétés sont aujourd’hui structurellement et durablement définies par leur diversité culturelle. C’est pour nous tous un facteur d’enrichissement collectif, par l’ouverture aux autres et l’ouverture d’esprit. En renouvelant son programme, la Fondation de France veut faire de la pluralité culturelle un élément essentiel de l’éducation sensible de tous les enfants.

« Grandir en cultures » veut contribuer à faire que tous les enfants et les jeunes parviennent à vivre ensemble dans une société ouverte à la diversité du monde.

Pour contribuer à l’édification de la société dans laquelle ils vivront, il est essentiel d’aider les enfants et les jeunes à développer une sensibilité personnelle et une pensée libre, à acquérir des savoirs et des modes d’expression qui sont autant de capacités à comprendre, imaginer, créer, proposer et agir.

Quels objectifs ?

La démarche mise en oeuvre devra permettre aux enfants et aux jeunes de :

  • Développer leur imaginaire et leur créativité, pour cultiver une façon d’être au monde sensible et personnelle ;
  • S’approprier des savoirs et des techniques, pour parvenir à une réalisation collective ;
  • S ’exercer à penser, pour s’interroger sur le sens de ce qui est entrepris et en débattre ;
  • Accroître leur capacité à agir : leur parole sera prise en compte, selon les cas pour concevoir, élaborer, mettre en oeuvre, suivre ou évaluer le projet.

Qui peut répondre ?

Les organismes concernés peuvent être :
Les associations, les équipements publics et privés, culturels, scientifiques et de la petite enfance.

Pour plus d’informations et obtenir les documents nécessaires, rendez vous sur Fondation de France – Grandir en cultures.