Journée mondiale de la santé : Triangle d’Afrique

Triangle d’Afrique : un centre de santé au service des plus démunis

Identité

Selon les indicateurs de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les pays en développement accusent un retard sévère en termes de couverture de santé.

Dans la plupart des pays d’Afrique, l’accès aux soins et aux services de santé de base n’est assuré que dans les capitales et certaines grandes villes.

Dans les régions reculées, et les villages éloignés des grandes capitales, il n’existe souvent pas le moindre poste de santé. Face à cette défaillance systémique des politiques publiques, un grand nombre d’acteurs non étatiques s’investissent pour apporter des réponses à ces situations.

C’est le cas de Triangle d’Afrique (Alsace-Balang-Cameroun), une association alsacienne, créée en 2009, qui œuvre dans la solidarité et l’humanitaire en faveur du Cameroun, et plus particulièrement au nord du pays, dans la région de l’Adamaoua (5 départements). L’association concentre essentiellement ses efforts sur deux principaux axes d’intervention : la santé et l’éducation.

Actions

Le Centre de Santé Intégré est une des grandes réalisations de Triangle d’Afrique. Ouvert en 2015, dans la grande agglomération de Balang Djalingo (30 villages), ce centre de santé n’a de cesse de s’agrandir et d’apporter les soins élémentaires aux différentes populations, surtout les plus vulnérables de cette région. Cela va de la vaccination aux accouchements, en passant par les hospitalisations en observation (72h), la petite chirurgie (premiers soins en urgence), et les analyses biomédicales. Le Centre, qui travaille en étroite collaboration avec le district de santé de Ngaoundéré, chef-lieu de la région, entend promouvoir une action de santé de proximité en fournissant un plateau technique de base, afin de pouvoir administrer les premiers soins.

Crédits photos 📷 Triangle d’Afrique

Structure communautaire située en zone rurale, le Centre intégré a réussi, en cinq ans d’existence, à diminuer les taux de mortalité et de morbidité infantiles et maternelles dans la région. Le comité de gestion qui dirige le centre veille à assurer une meilleure qualité des services, pour atteindre les objectifs fixés.
En 2021, le Centre, qui couvre une aire de santé de 25 km, a enregistré en moyenne : 1700 consultations médicales dont 10% en consultations prénatales, 50 accouchements, 200 soins de petite chirurgie, 4500 analyses biomédicales, et environ 1000 enfants de moins de 5 ans vaccinés.

Triangle d’Afrique intervient régulièrement pour apporter l’expertise nécessaire à l’amélioration de l’offre de santé à travers un renouvellement régulier du matériel médical, et un renforcement des capacités opérationnelles du Centre. L’association, dans sa volonté d’apporter son soutien au développement dans cette région, contribue ainsi à mettre en place un système de santé résilient.

💻 Site web

 

 

Journée mondiale de la santé

Le jeudi 7 avril 2022 aura lieu comme chaque année la journée mondiale de la santé.

Cette journée de sensibilisation célébrée sous le parrainage de l’OMS permet d’attirer l’attention du monde entier sur les préoccupations d’importance majeure en lien avec la santé.

La thématique définie cette année a pour accroche :

« notre planète, notre santé ».

À cette occasion, voici un aperçu des actions menées par quelques-unes de nos associations membres :

Journée mondiale de la santé : Communauté du Puits de Jacob

L’association Communauté du Puits de Jacob, créée en 1975 à Strasbourg, a pour objectif d’organiser les activités d’ordre culturel, promotion de la santé dans toutes ses dimensions : physique, psychologique et spirituelle. Elle adhéra au Collectif HUMANIS en 2016.

Actions

Depuis 2002, elle intervient au Togo par le biais du centre médical « La source ». Partie prenante du système de santé togolais, le Centre Médical « La Source » est aujourd’hui un maillon important de l’offre de soins dans la région de Sokodé. Avec plusieurs médecins généralistes et spécialistes, il propose des consultations de qualité.

Les analyses sont effectuées par un personnel médical formé et compétent. Parmi la palette des soins proposés, le Centre Médical dispose notamment de l’échographie (y compris cardiaque), de l’électro-cardiogramme, de la radiographie, de la fibroscopie digestive, du cardio-tocographe (monitoring cardiaque fœtal) et de locaux adaptés pour des petites hospitalisations. Son laboratoire d’analyses biologiques a été récemment récompensé par un certificat de performances du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique du Togo.

En réponse à la demande de la population, le Centre Médical du Puits de Jacob a ouvert depuis mai 2021 un service de maternité. Un autre projet est la mise en place d’un groupe de parole sur l’hypertension artérielle.

Au cœur de la solidarité

Actuellement, trois médecins généralistes sont permanents au Centre. Ils sont assistés par des spécialistes qui viennent du Togo, de France, de Belgique ou d’ailleurs. Un esprit d’accueil et de soutien fraternel est au cœur des activités du Centre, ainsi que l’exigence et l’engagement d’assurer des soins de qualité à un moindre coût à la population de Sokodé et des environs. Pour les malades en difficulté, une aide financière est proposée grâce à une caisse de solidarité alimentée par des dons ; une assistante sociale évalue cette aide au cas par cas.

💻 Site web

Journée mondiale de la santé : ADAPEI PAPILLON BLANC

L’ADAPEI PAPILLONS BLANC d’Alsace est une association parentale gestionnaire d’une cinquantaine d’établissements et services répartis sur l’ensemble du territoire alsacien. Membre de l’UNAPEI (Union Nationale des Associations de Parents et Amis d’Enfants Inadaptés), cet organisme militant a pour vocation de défendre les droits des personnes porteuses d’un handicap mental.

Identité

L’ADAPEI PAPILLONS BLANC propose à la personne qui le souhaite de l’accompagner dans un projet d’insertion professionnelle. Dans cette optique, un accompagnement socioprofessionnel spécifique ainsi qu’un service d’accès aux soins est mis en œuvre pour permettre aux personnes en situation de handicap de bénéficier d’un suivi adapté.
L’association accompagne plus de 2200 personnes, de la petite enfance aux personnes âgées, avec plusieurs plateformes focalisées sur le soutien aux personnes atteintes de TSA (Trouble du Spectre de l’Autisme), le but étant de maintenir leurs acquis tout en favorisant leur complète inclusion dans la société.

À ce titre, elle agit en partenariat avec les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) du
BasRhin et du HautRhin ainsi qu’avec les différents services publics et privés de santé, d’éducation et d’emploi.

Projets

LAPBA s’est également investie pendant la crise sanitaire en créant une plateforme de service aux soins et d’accompagnement (communauté 360 COVID) et en mettant en place un numéro vert à destination des personnes isolées et fragilisées lors de la pandémie.
Par ailleurs, l’APBA s’est engagée récemment dans une démarche de sensibilisation et de prévention en ce qui concerne le dépistage du cancer, ainsi que l’accompagnement et l’accessibilité aux soins des personnes atteintes de trisomie 21.

Dernièrement, compte tenu de la situation en Ukraine, lAPBA s’associe à une opération humanitaire organisé par HUMANIS dans le but de convoyer du matériel de première nécessité en Moldavie, dans des hôpitaux proches de la frontière ukrainienne.
Une initiative plus que nécessaire dans un tel contexte, afin d’élargir un champ d’action déjà riche consacré à l’aide aux personnes dans le besoin.

 

 

Crédits photos 📷 APBA

Contact

2 avenue de Strasbourg
68350 DIDENHEIM
Tél. 03 89 32 74 40 Courriel : g@adapeipapillonsblancs.alsace 💻 Site Web

 

 

 

Journée mondiale de la santé : UNIS CITÉ

UNIS CITÉ : Être utile aux autres autant qu’à soi

L’association permet à des jeunes de 16 à 25 ans de faire un service civique. En équipe, ils accomplissent des missions de solidarité et de citoyenneté dans différents domaines en échange d’une indemnité financée par l’État.

Parmi ces champs de missions, nous retrouvons des actions menées sur le thème de la santé.

Ces actions s’articulent principalement autour de 3 programmes :

  • Support’Air,
  • Re’pairs Santé, et
  • Devenir un « Vitaminé ».

SUPPORT’AIR

Le programme « Support’Air » consiste à organiser et animer des activités, sorties et visites de convivialité avec les aidants et leurs proches aidés. Les équipes de jeunes placés sur cette mission sont également chargés de mener des actions de sensibilisation auprès du grand public sur la situation des aidants. Enfin, ils participent à des rencontres avec les acteurs locaux du territoire.

Cette opération est importante. En effet, nous comptons en France près de 10 millions d’aidants qui quotidiennement accompagnent et assistent un proche dépendant, malade, ou en situation d’handicap.

Malheureusement pour la plupart, ils ne sont pas suffisamment préparés et formés. Les actions menées via l’opération « Support’air » permettent de renforcer le lien entre l’aidant et l’aidé et par conséquence d’enrichir leur relation humaine.

Sur 37 antennes, ce ne sont pas moins de 500 volontaires qui se mobilisent sur cette thématique et 500 bénéficiaires soutenus.

 

RE’PAIRS SANTÉ

Le programme « Re’pairs santé » a pour finalité de faire de la prévention et échanger avec des jeunes sur des sujets de santé. Les équipes qui font partie du programme relayent donc les informations qui collent à ce thème.

Elles interviennent dans toutes les structures accueillant du jeune public telles que les centres socio-culturels, les MJC, les missions locales, les associations ou les foyers de jeunes travailleurs.

Elles agissent également auprès des établissements scolaires, des centres de formation et des principaux lieux festifs (salles de concert, soirées étudiantes, bars, maraudes, rues).

Par ce programme, Unis Cité souhaite proposer une approche positive de la santé aux jeunes adolescents.

 

Devenir un Vitaminé

Le programme « Devenir un Vitaminé » vise à nouer une relation de confiance avec les habitants et les acteurs du territoire comme par exemple les associations, les écoles, les clubs sportifs ou encore les bailleurs sociaux. Les équipes participant à ce programme proposent à ces acteurs un accompagnement positif autour des bienfaits des aliments et du sport pour mettre en place par la suite des actions concrètes et participatives sur le terrain.

Nous pouvons citer par exemple des goûters distribués 2 fois par semaine à la sortie de l’école ou en bas des immeubles, des ateliers de remise en forme chaque mercredi ou une animation hebdomadaire à la cantine.

Sur le long terme, le programme a donc pour but de faire adopter un régime alimentaire sain et à pratiquer une activité physique régulière. L’opération cible principalement les enfants de 6 à 11 ans et leurs parents.

Aujourd’hui en France, 12 à 15% des enfants souffrent de surpoids ou d’obésité.

Ce chiffre monte même à près de 25% dans les familles précaires.

Cette situation préoccupante s’explique par une alimentation mal équilibrée et une sédentarité grandissante des enfants.

💻 Site web

Journée internationale de l’Eau

À l’occasion de la Journée internationale de l’Eau (22 mars), le Forum Mondial de l’Eau se tiendra à Dakar au Sénégal du 21 au 26 mars.

Cette 9ème édition a comme thématique principale : « la sécurité de l’eau pour la paix et le développement durable ». Ce symposium qui se tient tous les trois ans est l’occasion pour tous les acteurs internationaux de l’eau de se réunir pour partager des expériences, faire le point sur l’état de l’accès à cette ressource dans le monde afin de définir un plan d’actions et poursuivre l’objectif de rendre l’eau accessible à la majorité de la population mondiale.

Chiffres-clefs

Sachant que plus de 2,5 milliards de personnes dans le monde (dont 450 millions d’enfants) n’ont pas accès à de l’eau salubre, la question de l’eau dans le monde reste une des grandes problématiques auprès des organismes internationaux qui travaillent dans ce domaine. Selon les projections de l’ONU, la pénurie d’eau pourrait toucher plus de 5 milliards de personnes dans le monde d’ici 2050.

Plan d’action

Devant cette urgence signalée, ce 9ème Forum à Dakar entend pouvoir apporter des réponses concrètes sur les attentes des populations vulnérables, surtout dans les pays en développement, via fournitures d’eau potable et d’assainissement.

Partage de connaissances, innovations et coopération seront au centre des discussions lors de ce Forum Mondial.

Des tables rondes thématiques verront la participation de 23 groupes d’action multi-acteurs, engagés dans l’atteinte du 6ème Objectif de Développement Durable (ODD 6 : « Eau propre et assainissement »), à travers des plaidoyers pour une grande mobilisation mondiale en faveur de l’eau.

C’est la première fois qu’une édition du Forum Mondial de l’Eau se tient en Afrique Subsaharienne. Le Gouvernement du Sénégal (pays hôte) et le Conseil Mondial de l’Eau, en partenariat avec des pays comme la France, souhaitent favoriser l’implication des sociétés civiles dans le monde, au même titre que les autorités politiques, en vue d’améliorer les droits humains à l’eau.

En savoir plus

Visitez le site officiel !

Découvrez nos autres articles sur le sujet :

 

A l’eau GEMEAU Solidarité et MCM en Guinée

 

La Maison de la Citoyenneté Mondiale (MCM) : Le projet « Agrodéveloppement de Danini » en Guinée se concrétise.

L’association

La Maison de la Citoyenneté Mondiale (MCM) de Mulhouse, association très engagée dans l’action internationale, s’est vu attribuer une bourse, l’année dernière, dans le cadre de son projet implanté dans un village en Guinée. Cette association, lauréate de la Bourse aux Projets HUMANIS, a réussi le pari de mise en place d’un système de fourniture permanente en eau dans le village de Danini. Le projet intitulé « Agrodéveloppement de Danini » consistait, entre autres, à financer la réalisation d’un forage de puits, afin de permettre l’accès à l’eau, à travers un système de pompage solaire de l’eau courante, pour les 300 habitants de ce village.

Zoom sur le projet

En décembre 2021, ce projet a pu être réalisé pour le bonheur de la population locale. Les habitants ont ainsi commencé à envisager l’avenir de leur village avec une vision optimiste, pour un développement harmonieux, dans le respect de la préservation de l’environnement et de la biodiversité.

Le pompage solaire s’effectue dans la journée de 8h à 18h où environ 3000L/h sont pompés. Ceci permet d’arroser les jardins et potagers partagés, d’abreuver le bétail en élevage, mais aussi d’assurer une bonne production de biogaz et de digestat nécessaires aux jardins. Pour le moment, on compte 25 foyers raccordés au réseau d’adduction d’eau mis en place.

De plus, dans un souci d’éviter le gaspillage, les habitants ne peuvent utiliser l’eau que de 09h à midi, et de 16h à 18h.

Une nouvelle cuve de 3 000 litres est entrain d’être installée, et un nouveau bâtiment est en pleine construction pour agrandir le site en capacité, avec l’achat de nouvelles cuves, et l’installation de nouveaux panneaux solaires.

Ce projet a pu voir le jour, grâce notamment à l’association A l’eau GEMEAU Solidarité qui a offert cette bourse, dans le cadre de la Bourse aux Projets du collectif HUMANIS.

Crédits photos 📷 A l’eau GEMEAU Solidarité

Contact

MCM 20, rue Paul Schutzenberger 68200 Mulhouse Site web

 

Macha’k Wayra et A l’eau GEMEAU Solidarité en Bolivie

https://www.aleaugemeau.com/uploaded/photo/bolivie-chantier-de-limani-5b6c5f49abfd4.jpg

Les associations Macha’k Wayra et A l’eau GEMEAU Solidarité viennent de relancer le projet d’adduction d’eau sur l’altiplano bolivien autour des localités d’Anufani et de Turnini (province José Manuel Pando).

Ce projet, initialement prévu l’année dernière mais reporté à cause de la crise sanitaire, est remis en chantier. Il s’agit de la création de deux réseaux d’adduction par gravité, à l’aide d’un système de captage d’eau en montagne. À partir de là, ils procéderont à l’installation d’un réseau d’assainissement pour le collège d’Anufani. Ce nouveau projet fait suite à celui réalisé en 2017 à Limani.

Historique du partenariat

Le partenariat entre Macha’k Wayra et A l’eau GEMEAU Solidarité ne date pas d’aujourd’hui. Pour rappel, il avait permis la réalisation d’un projet d’adduction d’eau en 2017 à Limani, un village situé dans la municipalité de Santiago de Machaca (toujours dans la même province J.M. Pando).

Ce projet solidaire consistait à l’alimentation en eau courante du village de Limani. Il a été réalisé avec la participation d’un groupe d’étudiants en BTS Gestion et Maîtrise de l’Eau, du lycée Agricole d’Obernai, dans le cadre d’un voyage-chantier, accompagnés de leurs professeurs. En deux semaines, ces jeunes apprentis ont pu concrétiser leur mission, avec la mise en place de deux installations de pompage (hydropneumatique), et de trois kilomètres de canalisation, au profit de cette petite communauté d’éleveurs. Des abreuvoirs pour les troupeaux d’alpagas, de moutons et de lamas, ont pu voir le jour ; 24 familles ont ainsi pu être raccordées à ce réseau d’eau courante ; et des points d’eau ont pu être installés.

Focus sur l’association

Macha’k Wayra est une association alsacienne humanitaire, qui œuvre dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’environnement et du développement économique. Créée en 2005 par des français et des boliviens, son action est essentiellement concentrée dans la province José Manuel Pando, en Bolivie. L’objectif de l’association est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des enfants et des familles, en partenariat avec les communautés villageoises, et en étroite collaboration avec les autorités locales, coutumières et institutionnelles.

https://www.aleaugemeau.com/uploaded/photo/bolivie-chantier-de-limani-59f1557d43eb6.jpg

Crédits photos 📷 A l’eau GEMEAU Solidarité

Contact

A l’eau Gemeau Solidarité 44, blv d’Europe 67212 Obernai Site web
Macha’k Wayra 11, rue Wimpheling 67000 Strasbourg Site web