LE COLLECTIF HUMANIS SE PRONONCE POUR « UN PRINTEMPS SOCIAL ET SOLIDAIRE » A STRASBOURG

Lors de sa réunion du 16 novembre 2020, le Comité Collégial d’HUMANIS a pris connaissance de la fermeture du magasin « Printemps » de Strasbourg programmée pour juillet 2021. Il a décidé de soutenir la pétition initiée par Samuel Cardon demandant à la municipalité de Strasbourg de saisir cette opportunité pour créer « un lieu alternatif qui mette en avant une économie sociale, solidaire et locale ».

En effet, l’économie sociale est – avec la solidarité locale et internationale – un des pivots majeurs du projet associatif du Collectif HUMANIS. Elle est créatrice d’emplois et représente un modèle économique à l’ancrage local et respectueux des personnes et de l’environnement.

Face à l’emprise des grandes enseignes internationales de plus en plus présentes au centre-ville, l’économie sociale, solidaire et locale a plus que jamais le besoin – et la légitimité – d’un lieu central pour s’établir, innover et se développer. Les 7200 m2 du Printemps situés au cœur de la Grande Ile représentent l’opportunité de le créer et de l’imaginer avec et pour les citoyen.ne.s.

C’est pour cela que le Comité Collégial d’HUMANIS a non seulement signé la pétition mais il invite également les associations membres (ainsi que leurs membres) à s’associer à cette démarche et à la signer. Il se déclare par ailleurs prêt à participer à toute réflexion qui pourrait se mettre en place avec ses partenaires de l’économie sociale et avec les pouvoirs publics sur la pertinence d’une telle initiative.

Pétition · Maire de Strasbourg (Jeanne Barseghian): Transformer « Printemps » Strasbourg en lieu pour l’économie sociale, solidaire et locale

En savoir plus : Printemps : le grand magasin luxueux deviendra t-il un lieu alternatif ? une pétition est lancée (pokaa .fr)

Page de la pétition : Cliquez ici

Rendez-vous solidaire avec Frédéric LOPEZ et l’association Pour un Sourire d’Enfant

Dimanche 11 octobre était diffusée sur Facebook et YouTube, une émission exceptionnelle sur l’association Pour un Sourire d’Enfant et présentée par le journaliste Frédéric Lopez.

En duplex entre la France et le Cambodge, Frédéric Lopez nous a fait découvrir l’association à travers les destins extraordinaires de Marie-France des Pallières, fondatrice de l’association, et de jeunes cambodgiens sauvés de l’enfer.
Xavier de Lauzanne, réalisateur du film Les Pépites (2016), et Patrice Leconte, « grand parrain » de PSE ont aussi apporté leurs témoignages.

Cet événement « 100% digital » est une première pour l’association. Il a eu lieu suite à l’annulation de la Tournée annuelle de Marie-France des Pallières en raison de la situation sanitaire actuelle et face à l’incertitude de la situation à venir.

 

L’engagement de Frédéric Lopez pour l’association Pour un Sourire d’Enfant

Frédéric Lopez découvre l’association Pour un Sourire d’Enfant à l’occasion du film-documentaire Les Pépites de Xavier de Lauzanne (2016), qui raconte l’histoire de l’ONG.

« Ce film est un chef d’oeuvre, quelque chose de bouleversant qui ne ressemble à rien de ce qu’on a vu parce qu’il y a tout. C’est une oeuvre d’art, il y a un parti pris artistique et en même temps on filme des gens qui changent le monde et c’est très inspirant ! Les gens vont changer leur vision de l’existence en regardant ce film parce qu’il donne espoir. On voit qu’un couple peut changer le monde. Ils ont sauvé 10 000 enfants des décharges cambodgiennes. C’est hallucinant ! »

Découvrez cette émission solidaire exceptionnelle : www.pse.ong/live

Lauréats Bourse aux projets – Terres des Hommes AL68

LAURÉAT DU PRIX SOLIDAIRE A L’EAU GEMEAU DE 2000€ :

TERRE DES HOMMES FRANCE AL68

TDHF-AL68 permet aux populations d’améliorer leurs conditions de vie et de préparer un avenir meilleur pour leurs enfants, dans le respect de leurs cultures, traditions et croyances.

Le projet soutenu est l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et maraîchage dans la préfecture d’Ogou située dans la région rurale des Plateaux au Togo. Dans ce pays, seul un tiers de la population dispose d’un accès amélioré à l’eau potable et à l’assainissement. Plus de deux-tiers des écoles n’ont pas accès à un point d’eau potable et plus de la moitié ne dispose pas de latrines.

L’accès à l’eau potable

A Ogou, les écoles et les villages se trouvent dans une situation extrêmement difficile concernant l’accès à l’eau potable. En effet, ils ne disposent que de puits ouverts, éloignés, pollués et souvent taris. En période sèche, la population doit faire face à une pénurie d’eau ne permettant aucune hygiène rudimentaire.

L’un des objectifs de ce projet est de donner l’accès à l’eau potable à 2 villages, 1 école primaire et 1 collège grâce à 4 forages par hydroforage (pompe manuelle humaine). L’association a choisi volontairement des systèmes rudimentaires, simples et robustes pour que l’utilisation soit pratique et l’installation pérenne. 2722 habitants & élèves auront ainsi accès à l’eau potable.

L’accès à l’assainissement

L’inexistence de structures d’assainissement entraîne une pollution des sols, ce qui a un impact sur la santé des populations et la préservation de l’environnement. Il s’agira de favoriser l’accès à l’assainissement dans les 4 écoles en construisant 4 latrines à double cabines. 2952 habitants et élèves seront bénéficiaires de ces aménagements.

Préservation des ressources en eau par une action de maraîchage écologique

L’eau des rigoles sera utilisée pour le maraîchage. La terre sera cultivable grâce au compost des excréments provenant des latrines et arrosée via l’utilisation d’un arrosoir. Ceci afin de limiter au maximum les pertes d’eau provenant du forage. Villageois et écoliers pourront disposer des légumes en permanence et de bonne qualité. Cette activité modeste permettra de générer des ressources financières par la vente des produits maraîchers. 60 élèves et habitants participeront aux activités de maraîchage.

 

Terre des Hommes France AL68 promeut des moyens efficaces, démocratiques, équitables et pérennes de nature à offrir à chacune des parties concernées, et pas seulement à certaines plus aisées un véritable accès à l’eau en quantité comme en qualité, mais aussi dans des conditions économiquement acceptables, notamment pour les populations les plus démunies fragiles ou vulnérables.

 

Lauréats Bourse aux projets – Partenariats pour le Développement Durable au Tchad

LAURÉAT DE LA BOURSE SERVICES HUMANIS d’une valeur de 700€

Partenariats pour le Développement Durable au Tchad

 

L’association « Partenariats pour le Développement Durable au Tchad » (P.D.D.T) a été créée en septembre 2009 à Strasbourg. Son but est d’intervenir au Tchad pour aider matériellement la population à améliorer ses conditions de vie. Le PDDT a signé en ce sens un protocole d’accord de coopération avec le Tchad.

Les projets réalisés ou portés par le PDDT s’inscrivent tous dans les 4 domaines suivants :

  • l’Accès à l’eau,
  • l’Hygiène/Assainissement,
  • la Santé et
  • l’Éducation (forage des puits, acheminement du matériel médical, construction des latrines, des bibliothèques).

Le projet soutenu par HUMANIS est la création du site web de l’association comme outil indispensable pour communiquer actuellement sur l’actualité de l’association, sensibiliser le public aux différents problèmes que rencontrent le pays et faciliter les donations.

 

Lauréats Bourse aux projets – Macha’k Wayra

LAURÉAT DU PRIX HUMANIS DE 2000€ :

L’association MACHA’K WAYRA

Macha’k Wayra est une association qui intervient depuis 2005 en Bolivie. Elle intervient plus particulièrement dans la province José Manuel Pando, dans le département de La Paz. Elle se situe à 3800 m d’altitude. L’association a pour objet de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des enfants et de leurs familles, en partenariat avec les communautés et les institutions locales.

Les principales difficultés rencontrées par la population locale sont les conditions climatiques rigoureuses et le manque de cultures agricoles possibles. De ce fait, les habitants n’ont pas toujours une alimentation équilibrée et variée.

Une des interventions de l’association a été la construction de walapinis. Il s’agit de serres semi enterrées qui permettent la culture de légumes tout au long de l’année grâce à la terre qui retient la chaleur. Elles permettent ainsi de varier l’alimentation en y introduisant des légumes et de ne pas dépendre uniquement des produits industriels et importés. Ce projet a été soutenu par un prix HUMANIS en 2018.

Le projet présenté et encouragé cette année par la bourse HUMANIS est l’équipement et l’aménagement d’une cantine scolaire, fraichement construite. Ceci pour que les enfants puissent déjeuner dans de bonnes conditions sanitaires et d’hygiène. A l’abri, sans être tributaires des conditions climatiques, et avec du mobilier approprié. Ce moment de partage qu’est la prise d’un repas en commun est aussi important dans l’éducation, l’apprentissage de la discipline et la socialisation des enfants.

Ce projet est l’occasion de poursuivre l’initiative de l’association en faveur d’une meilleure alimentation des habitants de la province.

 

Lauréats Bourse aux projets – LifeTime Projects

LAURÉAT DU PRIX HUMANIS DE 1000€ :

LIFETIME PROJECTS

 

 

Le projet « Caravane Santé au Cameroun » permet une aide sanitaire et médicale de proximité aux populations de l’arrondissement de Bankim, région rurale de l’Adamaoua.

Durant un mois, un fourgon ira de village en village avec à son bord des professionnels de santé et des bénévoles pour :

  • sensibiliser la population sur l’importance de la santé,
  • effectuer des consultations médicales et
  • prescrire des médicaments.

Ce projet a pour objectif de faciliter l’accès aux soins, d’aller à la rencontre de la population locale. Cette dernière ne dispose pas de structures médicales à proximité. Elle ne dispose pas non plus de moyens de se déplacer ni de payer une consultation. Pour cette raison, la population est contrainte de négliger sa santé.

Cette zone rurale se situe loin des hôpitaux proposant des soins complexes (chirurgicaux, examens de laboratoire et autres). En cas d’aggravation de l’état de santé, les patients sont envoyés dans des hôpitaux, notamment à N’Gaoundéré, situé à 8h de route et qui disposent eux-mêmes que de matériels médicaux, pharmaceutiques et chirurgicaux minimaux.

A la vue de tous ces éléments, le projet prend tout son sens et répond au défi sanitaire consistant à la sensibilisation des habitudes et des comportements sains, pour améliorer durablement la qualité de vie des citoyens locaux.

 

 

Lauréats Bourse aux projets – Fraternités Togo

LAURÉAT DU PRIX HUMANIS DE 1000€ :

FRATERNITÉS TOGO

 

L’association « Fraternités Togo » a été créée en octobre 2016. Elle a pour objectif de favoriser et de soutenir l’accès au logement, à la santé et à l’éducation de familles défavorisées du Togo.

Le projet encouragé vise à soutenir la création de microentreprises génératrices d’emploi et d’autonomie financière pérenne dans le cadre de l’insertion par le travail. Dans ce cadre, une porcherie dans le sud-ouest du Togo et un mini kiosque informatique à Djagblé verront le jour.

Création d’une porcherie dans le sud-ouest du Togo

L’élevage familial sera restructuré en une Société Coopérative Simplifiée. Cette dernière respectera ainsi les normes sanitaires en vigueur. Normes imposées par le gouvernement pour permettre une amélioration qualitative de l’alimentation dans une perspective de meilleure santé et de bien-être de la population.

Création d’un Mini Kiosque Informatique à Djagblé

L’accélération de la diffusion de l’Internet constitue une priorité stratégique pour l’éducation, la culture, la santé… Le mini kiosque informatique à Djagblé sera situé à une quinzaine de kilomètres de Lomé. Ainsi, 7 000 collégiens, lycéens et étudiants ainsi qu’aux enseignants pourront se familiariser et s’initier aux services informatiques et bureautiques. Actuellement aucune école ne dispose de connexion internet, et n’ont été électrisées qu’en 2016… Les services proposés comme le traitement de texte, l’accès à l’internet seront disponibles à un prix abordable.

 

Ces micro-entreprises auront bien sûr un impact pour les porteurs du projet mais aussi, espérons le, impulseront une nouvelle dynamique pour l’économie du pays.

 

 

Lauréats Bourse aux projets – Ecoles Champa Lao

LAURÉAT DU PRIX solidaire AGIRabcd de 1000€ :

Ecoles Champa Lao

 

 

En 2007, des strasbourgeois d’origine laotienne retournent dans leur village natal de Ban None Champa dans la région de Champassak, au sud du Laos. Ils constatent l’état de délabrement de l’école primaire où ils ont été scolarisés. De retour en France, ils décident de créer l’association Ecoles Champa Lao (le nom du village) avec des amis afin de construire une nouvelle école et de venir en aide aux enfants les plus démunis.

A ce jour, l’association a déjà construit 8 écoles primaires dans la région, comprenant des bâtiments de plain-pied de 6 classes chacun, d’une salle de professeurs, des châteaux d’eaux et d’un terrain de jeux.

Le projet actuel est la finalisation de la construction d’un collège de 6 classes.

L’infrastructure du collège a été construite. Il reste à réaliser le bétonnage du sol, l’installation des systèmes de fermetures (portes et fenêtres), la ventilation, l’équipement complet des salles de classes (bancs, chaises, tableaux, armoires, bureaux) et le crépissage des murs. Ce collège pourra accueillir les enfants de 4 villages environnants pour ceux souhaitant poursuivre leurs études et ne pouvant pas se déplacer dans le collège le plus proche. Ce dernier étant situé à 20 km, faute de moyens de transport. Un centre de formation est également en train d’être dans la même zone.

Grâce à ses projets et à leur réalisation, l’association permet aux enfants du Laos d’entrevoir un meilleur avenir.

Lauréats Bourse aux projets – ASSF

LAURÉAT DU PRIX SOLIDAIRE RÉAGIR ENSEMBLE DE 1000€ :

ACTION SOCIALE SANS FRONTIÈRES

L’association intervient auprès des populations rurales du Togo dans le domaine de la santé, de l’éducation et du développement.

Le projet doté est la construction de 3 bâtiments scolaires de l’école Nunya Detoeta à TSCHITCHAVI COPE dans la région des plateaux au Togo. Ce projet a pour but de permettre à 290 jeunes élèves d’une école primaire d’étudier dans de meilleures conditions. Cette école contient 3 classes, chacune de 2 niveaux : CP1/CP2, CE1/CE2, CM1/CM2. Ceci grâce à la construction d’un plancher en dur, de murs porteurs et d’une toiture en tôle, en remplacement des structures existantes.

Actuellement, les bâtiments sont très vétustes et inadaptés, le mobilier scolaire sommaire. L’école primaire du village se résume à des cabanes avec un sol en terre battue et un toit de paille tenu par des poteaux en bois. Structures inutilisables à la saison pluvieuse, période qui s’étend d’avril à octobre…

Les enfants viennent des fermes environnantes et peuvent faire jusqu’à 12 km par jour pour rejoindre l’école. D’autant plus que doit être pris en compte le temps qu’ils doivent consacrer à leurs corvées. L’école est le seul lieu qui permet aux enfants d’acquérir des apprentissages essentiels tels que la lecture et le calcul. Et de leur offrir un meilleur avenir.

 

Lauréats Bourse aux projets – AMGEF

LAURÉAT DU PRIX HUMANIS DE 1000€

L’ AMGEF

L’association a pour objet de fournir une assistance aux Mongols qui résident dans la région du Grand-Est. Et également de soutenir la coopération culturelle et économique entre la Mongolie et la France.

Le projet de soutien à l’enseignement par l’informatique pour les élèves de l’école secondaire à Durvuljin soum, village de la province de Zavkhan en Mongolie a été encouragé par HUMANIS. L’association souhaite acheter des ordinateurs et mettre en place des ateliers pédagogiques pratiques organisés par des bénévoles de l’association pour améliorer les connaissances informatiques des élèves.

L’objectif de l’éducation secondaire en Mongolie est de permettre aux élèves d’acquérir un socle commun de connaissances et de compétences. Ainsi, la loi du 3 Mai 2002 mentionne que chaque élève bénéficie des mêmes possibilités et conditions pour recevoir une éducation. Néanmoins, dans la pratique force est de constater une grande disparité tant en ce qui concerne l’accès à l’école qu’à la qualité des services éducatifs entre les zones urbaines et rurales.

Pour rétablir cette égalité dans les faits, et permettre aux écoles éloignées des villes et de la capitale d’offrir un enseignement digne de ce nom et aux étudiants d’avoir accès aux mêmes connaissances, l’AMGEF s’est investi dans ce projet.

Cette école a été choisie car elle est la plus éloignée d’Oulan-Bator et comporte 9 niveaux de classes. Elle est aussi l’une des moins pourvue en ordinateurs et matériels informatiques. Seulement 4 ordinateurs sont fonctionnels pour les 6 classes d’informatique, soit 1 ordinateur pour 10 élèves.

De plus dès 2021, l’école assurera 12 niveaux d’enseignements et de formation ce qui entraînera une augmentation de sa fréquentation et de ses besoins.

 

APPEL À PROJET – Covid-19 : plan de soutien par le Conseil Départemental du Bas-Rhin

La pandémie de COVID-19 a durement affecté le dynamisme local. Dans le sillage de la crise sanitaire se profile désormais une crise socio-économique d’une ampleur sans précédent. Cette crise n’a épargné personne : aucun habitant, aucun territoire et aucun secteur.

Les Bas-Rhinois les plus fragiles, le monde associatif et de nombreux secteurs d’activité de proximité sont particulièrement éprouvés. Ces acteurs locaux sont pourtant les moteurs de la vitalité, de la solidarité et de la cohésion sociale des territoires.

Afin de préserver les nombreux atouts de l’Alsace et d’aider les habitants du département à traverser cette crise, le Conseil Départemental du Bas-Rhin a souhaité apporter lors de sa séance du 22 juin 2020 un soutien sans précédent pour soutenir et accompagner l’activité locale, les partenaires associatifs, les territoires et les Bas-Rhinois dans cette période de transition.

Cette action de soutien vise 3 catégories : 

  • Soutien aux associations, 

  • Soutien aux acteurs du tourisme & aux activités de proximité,

  • Soutien aux familles

Toute personne morale ou physique (pour la catégorie soutien aux familles) répondant aux critères de sélection aura la possibilité de solliciter l’aide du Département du Bas-Rhin en déposant un dossier

Pour en savoir plus sur le plan, contactez : relance.bas-rhin@bas–rhin.fr

Vous pourrez retrouver les formulaires en ligne pour bénéficier d’un soutien du Département du Bas-Rhin :  Covid-19 : plan de soutien par le Conseil Départemental du Bas-Rhin 

Les lauréats de la bourse aux projets 2020

Comme chaque année au sein du Collectif HUMANIS, a eu lieu l’annonce des lauréats de la Bourse aux projets ce samedi 27 juin 2020 lors de l’Assemblée Générale en webinaire.

Par ce biais, HUMANIS souhaite donner un coup de pouce à des projets de solidarité innovants menés par les associations membres du Collectif et s’inscrivant dans les thèmes suivants : accès à l’éducation (scolarisation, sensibilisation), à l’eau, à la sécurité alimentaire, à la culture et à la santé.

Trois autres associations du Collectif – Réagir Ensemble, A l’Eau Gémeau et AGIRabcd – ont également octroyé des bourses.

  • lauréate du prix HUMANIS de 2000€ : Macha’k Wayra pour l’aide à l’équipement d’une cantine dans un établissement scolaire en Bolivie.
  • lauréate du prix HUMANIS de 1000€ : Fraternités Togo pour le soutien à la création de micro-entreprises dans le cadre de l’insertion par le travail au Togo.
  • lauréate du prix HUMANIS de 1000€ : Partage Alsace pour la rénovation de 2 centres d’accueil d’enfants de leur partenaire le « Mouvement Social » au Liban.
  • lauréate du prix HUMANIS de 1000€ : AMGEF pour soutenir l’enseignement par l’informatique pour les élèves d’une école en Mongolie.
  • lauréate du prix HUMANIS de 1000€ : Lifetime Projects pour la Caravane Santé au Cameroun.
  • lauréate du prix Services HUMANIS d’une valeur de 700€ : Pour Un Développement Durable au Tchad pour la création de leur site web.
  • lauréate du prix A l’Eau Gémeau Solidarité de 2000€ : Terre des Hommes AL68 pour un projet d’accès à l’eau potable, à l’assainissement et au maraîchage au Togo.
  • lauréate du prix AGIRabcd de 1000€ : Ecoles Champa Lao pour poursuivre la construction d’un collège au Laos.
  • lauréate du prix Réagir Ensemble de 1000€ : Actions Sociales Sans Frontières pour construire 3 bâtiments scolaires au Togo.

Pour connaitre plus en détail ces associations et leurs projets, nous vous invitons à lire les articles qui leur seront consacrés sur notre site HUMANIS.

APPEL À PROJET: Le sport au service des Objectifs de Développement Durable par Sport et Développement

Pour l’Été 2020, “Sport et Développement” de l’agence Micro projet vous présente un nouvel appel à projet

Les dates : 

1er avril – 30 septembre 2020

OUVERTURE DES DÉPÔTS DE DOSSIER

1er octobre – 02 décembre 2020

INSTRUCTION DES PROJETS

A partir du 07 décembre 2020

RÉSULTATS

A partir du 07 janvier 2021

VERSEMENT DES FONDS

Les principales thématiques des projets : 

  • Sport et cohésion sociale

  • Sport, compétences de vie et insertion professionnelle

  • Sport et éducation

  • Sport et équipement 

  • Sport et formation professionnelle

  • Sport et handicap

  • Sport et intégration sociale

  • Sport, mixité, égalité femmes-hommes et autonomisation des femmes

  • Sport et protection de l’enfance

  • Sport et réduction des inégalités

  • Sport et respect de l’environnement

  • Sport, santé et bien être

Retrouvez le détail des différentes thématiques sur Thématiques (https://www.sportdeveloppement.org/criteres-thematiques/)

Les critères d’éligibilité : 

  • Associations françaises

  • Plus de 2 ans d’existence

  • Moins de 250 000 € de ressources annuelles

  • Associations et fondations non françaises

  • Partenaire local

  • Autonomie financière

  • Projet de 1 à 3 ans

  • Projet de sport pour le développement

Retrouvez le détail des différents critères sur : Critères d’éligibilité  (https://www.sportdeveloppement.org/criteres-thematiques/)

Vous y trouverez également les tutoriels d’aide au dépôt des dossiers Tutoriels_aide au dépôt des dossiers en cliquant ici

APPEL À PROJET Automne 2020 par l’Agence Micro Projets

L’Agence des Micro Projets (AMP) vous propose un nouvel appel à projets multithématiques (eau, santé, éducation, agriculture, entrepreneuriat, Développement urbain et rural, droit de l’homme et de la femme, environnement, etc) afin de vous permettre de mettre en place des projets de développement.

Attention certains critères ont évolué par rapport aux années précédentes

Organismes éligibles : 

  • Association française inscrite en Préfecture

  • Association existant depuis plus de 2 ans

  • Disposant de moins de 130 000 € de ressources annuelles en année N-1 (ex : en 2020 les chiffres de 2019)

Financements :

  • Entre 2 000 € et 10 000 € par projet

  • Les microprojets peuvent être financés entre 2 000 € et 10 000 € TTC maximum, représentant un maximum de 50% du budget prévisionnel du projet soumis (valorisations comprises), avec 25% de valorisations des activités des associations (sans contraintes sur l’origine des 25% restants).

  • S’il n’existe pas de limite au niveau du budget global du projet, le comité du jury pourra interroger la pertinence de son financement pour des projets supérieur à 130 000€.

Le projet :

  • Le projet doit être réalisé sur une durée de 1 à 3 ans

  • Le projet doit être réalisé dans un pays éligible au Comité d’Aide au Développement de l’OCDE 

  • Le projet doit répondre aux critères traditionnels de tout projet de développement 

  • Le projet peut concerner toutes les thématiques du développement 

  • Le projet doit être réalisé avec un partenaire local (qui ne peut pas être un individu unique)

  • La mobilisation de bénévoles ou les dons en nature devront être valorisés dans les budgets des projets.

Ne sont pas éligibles :

  • Les projets d’urgence, de post-crise immédiate, de microcrédit, micro-finance, micro-épargne, de parrainage, les chantiers de jeunes, le volontariat, les actions individuelles, les réalisations de documentaires, les œuvres artistiques, les études de faisabilité, les projets de construction simple et les projets ponctuels ;

  • Pour les projets ayant un volet sport vous rendre sur le site : sportdeveloppement.org

  • Destinées aux projets ne relevant pas des cofinancements institutionnels français

  • Les projets de coopération décentralisée ne sont pas éligibles, mais les projets associatifs soutenus par les collectivités territoriales le sont.

  • Les délégations régionales de structures nationales ne disposant pas d’une existence juridique autonome.

  • ATTENTION : Toutes les dépenses de l’association française inhérentes au projet ne sont pas éligiblesSi elles doivent absolument être présentes dans le budget vous devez expliciter quels fonds couvrent ces dépenses. De plus elles ne rentreront pas dans le calcul du ratio des 50% des dépenses éligibles. 

    • Exemple : pour un budget projet de 20 000€ valorisations comprises, avec 3 000€ de dépenses non éligibles, le calcul du ratio des 50% est réalisé à partir de la somme des dépenses éligibles à savoir 17 000€/2 = 8500€. Vous ne pouvez donc pas solliciter 10 000€.

  • Pour les associations étudiantes françaises veuillez nous contacter avant de déposer afin de savoir si votre initiative est éligible.

Les critères de sélection : 

Les projets devront intégrer, notamment, les critères traditionnels de l’aide au développement (non exhaustif) :

  • Intégration du projet dans son contexte social, environnemental et institutionnelCohérence avec le dispositif institutionnel en place. Exigence d’une formation des autorités locales ou nationales.

  • Durabilité du projet : capacité opérationnelle de gestion et l’équilibre économique à termeune fois achevée la phase d’investissement et l’action directe de l’OSC

  • Innovation et réplicabilité : aspects innovants et effet d’exemple du projet 

  • Implication des bénéficiaires : participation des bénéficiaires à la gestion du projet. 

  • Indicateurs de résultat : capacité à mesurer les impacts à court et long terme du projet

  • Partenariat / collaboration avec les OSC locales.

  • Méthodologie et coûts de mise en œuvre / coûts d’investissements 

  • Importance et qualité de l’implication bénévole et citoyenne dans le projet au Nord et au Sud.

  • Prise en considération des thématiques transverses que sont la jeunesse, le genre, l’environnement et le climat.

  • Valorisation de l’engagement en France et des activités d’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale

LA JOURNÉE MONDIALE DES RÉFUGIÉS DU 20 JUIN 2020

En cette année de pandémie mondiale, cette journée revêt une dimension toute particulière. Cette partie de la population, déjà en temps normal, très vulnérable est la première à être impactée et le plus durement touchée par la crise sanitaire, sociale et économique que nous subissons. Comme nous l’avons déjà vu avec nos articles sur les migrants en France et en Grèce pendant la période du confinement.

Journée Mondiale des Réfugiés – Chacun peut agir, chaque geste compte

A l'occasion de la Journée Mondiale des Réfugiés, le 20 juin 2020, le Conseil de l'Europe, l'Agence des Nations-Unies pour les Réfugiés (UNHCR), la Ville de Strasbourg et l'Association Foyer Notre-Dame s'unissent pour mettre à l'honneur réfugiés et demandeurs d'asile vivant à Strasbourg. Ils ont été nombreux à apporter leur aide lors de cette crise sanitaire en confectionnant des masques de protection.Délivré depuis 2017 par le Conseil de l'Europe après une évaluation, le passeport européen des qualifications des réfugiés permet aux réfugiés de faire reconnaître leurs qualifications et leurs compétences et favorise ainsi leur intégration.Association Foyer Notre Dame Strasbourg Le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les Réfugiés Les Mercredis du Conseil de l'EuropeStrasbourg.eu

Publiée par La Semaine des Réfugiés 2020 de Strasbourg sur Samedi 20 juin 2020

 

Les pays les plus pauvres sont également ceux qui peuvent faire le moins face – d’un point de vue sanitaire, sociale et économique. Ces crises risquent également d’entraîner des exodes encore plus importants et un afflux de migrants en Europe où la situation se dégrade également et où les conditions d’accueil et d’insertion seront encore plus rudes.

Les pays d’intervention de nos associations sont fortement impactés. Dans beaucoup de ces pays la crise sanitaire est moins importante qu’en Europe, mais ses conséquences plus désastreuses. Les pays se sachant incapables sanitairement de faire face à la pandémie se sont rapidement confinés pour éviter la propagation du virus. Le confinement a entraîné un arrêt de l’économie dans ces pays déjà fragiles. Beaucoup ont perdu leur travail et se retrouvent de facto sans argent pour nourrir leur famille.

Nos associations agissent sur le terrain pour répondre aux besoins fondamentaux des populations locales restées sur place en leur facilitant l’accès aux biens de première nécessité afin qu’elles puissent vivre décemment – pour que les populations puissent se nourrir, se loger, avoir accès à l’eau potable, avoir accès à un système de santé et un accès à l’instruction, mais également éviter le travail des enfants ou les mariages arrangés.

Sur le plan sanitaire, les associations se sont mobilisés face à la pandémie pour informer sur le virus, sur son mode de transmission et faire de la prévention avec l’envoi de kits d’hygiène (masques, gels, gants), pour faciliter l’accès à l’eau et améliorer les conditions d’accueil et de soin des malades. Vous pourrez retrouver leurs témoignages sur notre site internet.

Chacun d’entre nous est citoyen du monde et à ce titre peut agir et apporter un changement positif à la société, pour un monde plus juste et inclusif, car « chaque geste compte ». Pour une solidarité ici et là-bas.